La symptothermie

La symptothermie (méthode sensiplan), via l’observation de différents signes du corps, permet de définir la période fertile et infertile du cycle menstruel, et en fonction de choisir d’éviter ou de favoriser une grossesse.

Les trois signes décisifs sont : le changement de la température du corps, des glaires cervicales et du col de l’utérus

AUTONOMIE
RESPECT DES RHYTMES BIOLOGIQUES
PAS D’EFFETS SECONDAIRES
REVERSIBLE
S’ADAPTE A CHAQUE ETAPE DE VIE
FIABLE
AIDE A LA FERTILITE…

• • • Fiabilité : indice de Pearl équivalent à la pillule contraceptive – confirmé par études scientifiques
– méthode enseignée en Fac de Médecine en Allemagne – reconnue par l’OMS • • •

La symptothermie est une méthode d’observation du cycle menstruel que j’inscris dans une démarche d’autonomie et de circulation des savoirs. Les raisons d’y recourir sont diverses : appren-tissage de notre physiologie, ou/et d’un outil fiable et naturel… C’est une occasion de retisser un lien avec nos corp, de questionner nos rapports à la sexualité, à la charge contraceptive dans les rapports hétérosexuels, et la place du dialogue dans nos relations intimes…

Comment ça marche?

Au cours du cycle, la température mesurée au matin (appelée température basale), la glaire cervicale  et le col de l’utérus se modifient de manière interprétable. 

Ces signes du corps sont observés quotidiennement et notés sur un graphique avant d’être interprétés selon des règles simples et précises. Ils sont riches d’enseignements : est-ce qu’une ovulation a bien eu lieu au cours de mon cycle ? est-ce que mes hormones sexuelles sont bien équilibrées (par exemple le fait de ne pas ovuler peut traduire un manque d’œstrogènes)?, quels événements extérieurs ont une influence sur mon cycle (stress, repas copieux, changement d’horaires) ? quels signes font échos à mes ressentis (fatigue, SPM , douleurs aux seins…)… 

Grâce à un double contrôle (calcul calendrier + observation de la glaire ou du col) il est possible de définir le début de la phase de fertilité et sa fin (interprétation de la température + de la glaire et/ou du col).

La phase fertile est le laps de temps pendant lequel l’ovule peut être fécondé par un spermatozoïde, ce qui peut entraîner une grossesse. Un ovule n’est libéré qu’une seule fois par cycle et n’est fécondable que quelques heures (12-18h), mais les spermatozoïdes peuvent, grâce à la glaire, survivre plusieurs jours dans le col de l’utérus (3-5 jours), jusqu’au moment de l’ovulation, et ainsi possiblement aboutir à une fécondation. La période fertile dure donc quelques jours (variables).

Pour éviter une grossesse il faudra donc être vigilant-e pendant cette période, et pour la favoriser, au contraire avoir des rapports sexuels pendant ces moments privilégiés.

A quoi ressemble un tableau Sensiplan ? 

Une question?

Est-ce que c’est gratuit ?

Voici le matériel indispensable :
•un stylo
•un tableau vierge à imprimer chaque mois (donc 12 feuilles par an) – A télécharger ici
•un thermomètre avec deux chiffres après la virgule (environ 10€, et il peut durer très longtemps – Demandez moi j’ai souvent du stock). Pas besoin de smartphone. 

 

Facultatif :
Deux livres sont disponibles :
•Le manuel Naturel et fiable (19€)
•Le Livre d’exercices Sensiplan (avec résumé des règles et corrections – 29€)
Ils sont disponibles sur le site de Sensiplan – l’association Belge Planning Familial Naturel, qui diffuse la méthode, avec un port gratuit si livraison en point relay (Relay Colis). A commander ici

Ils sont indispensables si vous souhaitez vous former seule. Si je vous accompagne, ils ne sont pas indispensables, même s’ils peuvent être utile (pour faire plus d’exercices ou pour chercher une réponse à une question spécifique quelques mois après la formation…).

 

La formation :
Si vous souhaitez que je vous accompagne sur les 3-4 premiers cycles, nous nous rencontrons 4 fois pendant 2 heures (toutes les 3-4 semaines). Le prix de chaque atelier est de 40€. Une fois que vous savez utiliser la méthode, c’est pour la vie. Toutes les infos ICI

Est-ce que je peux me former seule ?

Bien sûr.  Vous pouvez vous appuyer sur les livres Sensiplan , et/ou échanger avec des ami-e-s déjà formé-e-s. Il sera plus facile de se former seul-e dans l’optique de comprendre son cycle ou de favoriser une grossesse.

 

Instagram @cervicalwellness « Le savoir c’est le pouvoir Apprend  à  faire un auto-examen gynécologique »

Mais dans le cas où vous souhaitez éviter une grossesse, il est recommandé d’être accompagné-e, pour bien appliquer les règles. 

Dans ce cas, n’hésitez pas à me contacter pour faire un point, et vérifier que vous appliquez bien les règles Sensiplan. La fiabilité de la méthode est grandement liée au fait de bien l’interpréter.

Est ce que j'ai besoin d'utiliser une application sur smartphone?

Il existe des applications sur smartphone pour suivre son cycle et noter les observations. Certaines applications permettent seulement de noter les observations et d’autres proposent en plus de les interpréter.

Sensiplan ne nécessite pas d’en utiliser, vous n’avez donc pas besoin d’avoir un téléphone, ni de connexion internet. Précision : si vous souhaitez utiliser une application, il faudra dans tous les cas reporter les informations sur votre graphique papier pour pouvoir les interpréter clairement avec la méthode Sensiplan. 

Il n’existe pas d’application officielle validée et développée par l’association Sensiplan. L’application Moonly interprète selon la méthode Sensiplan, mais elle utilise des symboles différents, ce qui peut amener à des erreurs d’interprétations si vous voulez vérifier l’interprétation avec le tableau fourni par l’application. Je ne vous dis pas de ne pas l’utiliser, si vous le souhaitez pas de soucis, seulement que je ne peux pas garantir l’exactitude du résultat.
De manière générale, faites attention aux applications, vous n’êtes jamais à l’abri d’un bug qui vous fera perdre vos données, mais surtout elles ne sont pas toujours fiables. Le site Serena  l’explique très bien : « L’interprétation des graphiques que donnent les applications avec algorithme est relativement rigide et ne tient pas toujours compte des situations exceptionnelles qui influencent occasionnellement le cycle et la période fertile. Aussi, se fier à leurs prédictions revient à remettre entre les mains d’un appareil son pouvoir et son autonomie en se fiant davantage à lui qu’à la compréhension et la conscientisation du cycle menstruel. De plus, plusieurs applications de type « period tracker » sont simplement basées sur le principe de la méthode du calendrier (méthode Ogino). La période fertile et la date des menstruations sont prévues approximativement par calculs théoriques, sans tenir compte des variations inattendues et inévitables. On manque le bénéfice que procure l’observation en temps réel des signes de fertilité propres à chaque cycle » . Autres questions que soulèvent les applications : que font-elles des données collectées ? Certaines sont transparentes, d’autres pas. 

Je ne souhaite pas de grossesse, et je ne cherche pas non plus de moyen de contraception, mais j’aimerais mieux connaitre mes cycles et mon corps, est ce que cette méthode s’adresse aussi à moi ?

Oui bien sûr, au-delà de favoriser ou d’éviter une grossesse, la méthode est surtout un formidable outil pour observer son cycle, apprendre à connaitre son corps, et se réapproprier son pouvoir.  

illustration : instagram @elaysariemis

Est-ce écologique et naturel ?

Le choix de la symptothermie est parfois lié à des considérations écologiques. Il n’y a aucune prise d’hormones chimiques = zéro résidu d’hormones dans les eaux usées. 

Se libérer des hormones chimiques c’est aussi ne plus dépendre de l’industrie pharmaceutique et surtout ne plus subir les effets secondaires comme la baisse de libido, la prise de poids, les saignements, les douleurs, l’acné, les risques d’AVC et autres complications…

Et n’oublions pas que le matériel nécessaire est minime : un stylo, un thermomètre et des feuilles de papier. J’apprécie aussi le fait que SENSIPLAN ne nécessite pas l’utilisation d’une application sur smartphone, dans l’idée de dépendre le moins possible de nos téléphones (faut-il rappeler le désastre écologique des téléphones portables ? sans parler des ravages sur nos liens sociaux, et le privilège de classe que cela sous-entend : tout le monde n’a pas accès à un smartphone, ni à internet).

Comme il ne s’agit pas de protéger la nature mais de comprendre que nous sommes la nature, renouer avec son corps et son rythme physiologique est pour moi un acte résolument politique, qui va dans ce sens.  Cela fait partie des multiples portes d’entrées possible pour changer son rapport au monde. 

Illustration : instagram @carmenseijas 

Est-ce qu’il faudra éviter les rapports sexuels durant la période fertile si je veux éviter une grossesse ?

Oui et non. Oui, il faut éviter une pénétration vaginale avec une éjaculation près de la vulve (ou à l’intérieur), si c’est une relation hétérosexuelle, avec une personne qui n’a pas de contraception (car oui la contraception testiculaire existe). Mais la bonne nouvelle, c’est que vous aurez tout le loisir de reprendre cette pratique en période infertile ! 

Maintenant, si nous renversions la question : est-ce qu’un rapport sexuel hétérosexuel, doit toujours se dérouler selon ce même scénario ?  Le champ des possibles est beaucoup plus large, plaisir ne rime pas forcément avec pénétration. Et si cette fenêtre dans le cycle permettait d’explorer d’autres façon de partager notre intimité avec notre-nos partenaires ?

Deuxième question : est-ce exclusivement à vous de porter la charge contraceptive, de vous soucier de cette question ? Voilà une deuxième opportunité offerte par cette période fertile : l’occasion pour vos partenaires dotés d’un pénis, de découvrir des méthodes contraceptives et de se responsabiliser si ce n’est pas encore le cas . Dans tous les cas si vous souhaitez éviter une grossesse, il faudra être vigilant-e durant la période fertile. Mais il est possible d’avoir des relations sexuelles soit sans pénétration, soit en utilisant d’autres moyens de contraceptions pendant la période fertile (cape cervicale, préservatif, androswitch …). 

Je souhaite être enceinte, mais rien n’arrive, est ce que la méthode peut m’aider ?

Tout à fait ! Observer le cycle permet de connaitre les meilleurs moments pour favoriser la fécondation. Nous pourrons aussi observer si la phase post-ovulatoire, ou lutéale est assez longue pour permettre à l’ovule fécondé de se fixer sur les parois de l’utérus, ou s’il y a bien une ovulation. La méthode permet également de déterminer de manière plus précise la date d’accouchement.

Illustration : instagram @lalunailustra

J’ai des cycles irréguliers ou je suis en période de pré-ménopause, ou je viens juste d’arrêter ma pilule (ou autre contraceptif) ou je viens d’accoucher, ou je viens d’avorter, ou je travaille la nuit : est-ce que je peux apprendre la méthode?

La méthode peut s’adapter à toutes ces situations, nous verrons les détails ensemble.

Illustration : instagram @annawandagogusey  

Est-ce que cette méthode est lié à une organisation religieuse ?

Non. Certains groupes chrétiens ont utilisé et promu la symptothermie ou d’autres méthodes de planning familial naturel : ainsi certains raccourcis perdurent comme : symptothermie = courant anti-avortement. 

 Illustration : instagram @theequalityinstitute

Mais la symptothermie n’est qu’un outil et tout le monde peut se l’approprier. S’il y a effectivement des associations catholiques hostiles à l’avortement et aux relations homosexuelles, qui ont enseigné la symptothermie, il existe beaucoup d’autres courants !
Précisons au passage que l’on peut être catholique, musulman, juif, bouddhiste, hindouiste etc… ET être féministe, défendre le droit à l’avortement, être lesbienne, homosexuel ou transgenre, etc.

L’ordre de Malte a financé les débuts de l’association allemande qui a développé Sensiplan et qui est aujourd’hui laïque (il faut bien prendre en compte que le système allemand est très différent du système français, un impôt religieux est prélevé et reversé, et cela n’a pas empêché l’état Allemand de continuer à financer les recherches). 

L’association Planning Familial Naturel, en Belgique, auprès de laquelle je me suis formée est laïque, ouverte à toutes et à tous, travaille à diffuser la méthode Sensiplan en français et à former des formatrices et formateurs.
Le site de l’association Planning Familial Naturel, en Belgique : Sensiplan www.symptothermie.info 

Quels sont les avantages et les contraintes de la méthode ?

Les avantages

SANS RISQUE POUR LA SANTÉ

Pas d’effets secondaires

ÉCONOMIQUE

Tu as juste besoin d’un thermomètre, d’un style, avec feuille avec le tableau à remplir (éventuellement le livre qui résume la méthode). La méthode est aussi accessible aux personnes qui vivent dans des lieux ou l’accès à d’autres moyens contraceptifs est difficile voire inexistant, et/ou qui n’ont pas les moyens de s’en procurer.

HAUTEMENT ÉFFICACE

Lorsque la méthode est appliquée avec exactitude

IMMEDIATEMENT RÉVERSIBLE

En cas de désir de grossesse

IMMEDIATEMENT RÉVERSIBLE

En cas de désir de grossesse

AIDE A LA FERTILITÉ

Si problème d’infertilité

100% NATURELLE ET ÉCOLOGIQUE

Pas d’effets secondaires divers, pas d’impact sur la libido, ni sur l’environnement (les résidus d’œstrogènes chimiques éliminés dans les urines ne sont pas traités et se propagent dans l’environnement)

FACILE A APPRENDRE ET A PRATIQUER

Au moins 4 rendez-vous pour la formation et ensuite 5 minutes par jours pendant environ 10 jours par cycle

TOUT AU LONG DE LA VIE FERTILE

Applicable en tout temps et en tout lieu, y compris en post-partum et pré-ménopause

Les contraintes

LE TEMPS D'APPRENTISSAGE

Nécessite un apprentissage pendant au moins 3 cycles. Les premiers mois demanderont plus d’attention, le temps d’intégrer les règles et d’observer les cycles.

IMPLICATION QUOTIDIENNE

Avec la pratique cela devient fluide et 5 minutes par jours pendant environ 10jours par cycles suffiront. Mais la méthode demande un minimum de rigueur pour prendre sa température pendant une partie du cycle chaque matin et noter les informations dans le tableau (glaire, col, etc…). Certaines personnes trouveront cet aspect trop contraignant et dans ce cas il vaudra mieux se tourner vers d’autres méthodes.

ETRE A L'ÉCOUTE DE SON CYCLE

Les cycles et la fertilité donnent la cadence. Dans certaines situations de stress, maladie, un dérèglement hormonal ou des chocs émotionnels, il faudra avoir une attention particulière lors de l’observation du cycle. Cette contrainte peut aussi être un avantage selon les personnes, car c’est une belle occasion d’être à l’écoute de son corps et des conséquences physiologiques de nos modes de vie.

Mon approche

Instagram @liberaljane (Le personnel est politique)

J’utilise la méthode SENSIPLAN depuis 2013. J’ai commencé à m’y intéresser lorsqu’une amie ma partagé son expérience. Auparavant, j’ai pris la pilule de nombreuses années, puis je suis passé au stérilet au cuivre (pour moi le compromis le moins toxique pour mon corps). J’avais de plus en plus envie de retirer le stérilet, mais ne souhaitant pas d’enfants, je cherchais une alternative un maximum secure et sans prise d’hormones.

Je me suis formée seule à travers le livre de Josef Rötzer « L’art de vivre sa fertilité » et la méthode des indices combinés avec notamment le livre de Milène Clichy « Vivre sa fertilité naturellement ».
Après quelques mois de pratique « bricolée », et la joie de découvrir le fonctionnement de mon corps, j’ai ressentie le besoin d’être accompagnée par une formatrice, pour être sûre de mes interprétations (et prendre toutes les précautions pour ne pas être enceinte). J’ai choisi Sensiplan et j’ai été formée par Claire Leroux, en banlieue parisienne.

J’ai souhaité devenir moi-même formatrice pour transmettre cette belle découverte. D’abord parce que c’est un outil concret très efficace. Parce que j’aime les moments intimes, de sororités, que les ateliers permettent. Mais aussi parce que c’est un point de départ qui relie d’autres thématiques plus larges :

• Le rapport au corps,
• Le droit à l’information et la liberté de choix,
• L’accompagnement à la santé par les plantes (et autres méthodes de prévention) à travers la prise en compte globale des différentes facettes de l’humain (sociale, physique, psychique, spirituelle),
• La prévention en santé sexuelle (dont réductions des risques liées aux pratique sexuelles et usage de produits psychoactifs)
• La réflexion et la vigilance face à la récupération marchande des approches dites alternatives (notamment dans le domaine du soin),
• La diffusion d’une parole engagée et bienveillante autour des questions de genre, de sexualité, de féminisme, afin de contribuer à détricoter les idées reçues et les oppressions qui en découlent…

(« Si c’est inaccessible aux pauvres ce n’est ni radical ni révolutionnaire »- source inconnue)

Les formations SENSIPLAN ne sont pas mon activité principale. En parallèle je suis herboriste et animatrice en Santé sexuelle. .

Mon parcours est à l’intersection de différents champs : Politique, Spirituel, Ecologique, Social, Transféminisme, Santé, différentes facettes d’une même réalité, qui se fécondent entre elles. Mon approche du soin se veut transparente, joyeuse, située (prenant en compte les rapports de dominations race/classe/genre) et en mouvement, avec au cœur une quête d’émancipation, de sens et de justice. 

Est-ce que tu es contre la pilule ?

aujourd’huiNon ! Être convaincu qu’une méthode est la meilleure pour soi-même à un moment donné est une chose, vouloir l’imposer en est une autre. La symptothermie est une super méthode mais elle ne convient pas forcément à tout le monde. La pilule reste parfois le meilleur compromis, pour tout un tas de raison, et nos choix contraceptifs peuvent évoluer au cours du temps, de nos modes de vies, de nos besoins. Personne ne sait mieux que vous ce dont vous avez besoin !
Nous devons garder la possibilité de prendre la pilule tout en questionnant cette option et ses conséquences (effets secondaires, pollution environnementale, dépendance au corps médical et à l’industrie pharmaceutique, contrôle des corps fertiles qui plus que jamais doivent être disponibles non seulement aux désirs des hommes mais aussi comme main d’œuvre du système capitaliste). Si à l’origine la pilule était censée libérer le corps des femmes, aujourd’hui ce n’est pas sans poser de questions. 

Nous avons besoin d’avoir accès à l’information, et de connaitre toutes les possibilités qui s’offrent à nous, que ce soit en termes de contraception, d’avortement, d’aide à la conception, d’accouchement ou de suivi de grossesse. Aujourd’hui la parole se libère et les scandales de maltraitance gynécologiques sont de plus en plus connus :

Rappelons-nous : nos corps nous appartiennent !

Exigeons d’être informé-e-s pour décider de manière éclairée et en conscience de ce qui nous convient, et cela peu importe notre genre, notre classe, notre race, notre orientation sexuelle ou notre religion.
Exigeons de pouvoir choisir librement, soit de prendre la pilule, soit de ne pas la prendre, d’avorter ou pas, d’avoir ou de ne pas avoir d’enfant, d’accoucher à domicile ou à l’hôpital, d’avoir accès à la stérilisation si on le souhaite, etc…
Que la recherche évolue pour proposer plus d’options fiables et sans effets secondaires  pour tou-te-s ! Les femmes* n’ont pas à porter seules la charge contraceptive : la recherche autour des contraceptions pour les personnes qui ont un pénis est primordiale, ainsi que la sensibilisation sur les méthodes existantes.

Ce n’est plus possible de devoir attendre des années avant d’entendre parler de DIU (stérilet) en cuivre, ni de devoir se battre pour qu’un-e gynéco accepte de le poser, de se faire prescrire une pilule contraceptive sans connaitre les effets secondaires, sans même se voir proposer d’autres alternatives. Ou de se voir rire au nez lorsque l’on aborde la symptothermie, ou un non désir d’enfant.

Sans parler de la stérilisation, qui reste taboue en France. Plus de 20% des hommes ont recours à la vasectomie en Grande Bretagne, et au Québec un homme sur trois parmi les 45-64 ans / contre 0,8% en France . Pour les femmes en France, à peine plus de 4 % bénéficient d’une contraception définitive, contre plus de 36 % des Américaines et 33 % des Canadiennes. Pourtant la stérilisation est le premier contraceptif au niveau mondial, puisqu’il est utilisé par 19 % des femmes à travers la planète, contre 9 % pour la pilule.

Tu souhaite que je t’accompagne dans l’appren-tissage de la méthode ?

A

4 Ateliers de 2h

Toutes les 3-4 semaines (je suis joignable entre chaque rdv)

A

Suivie pendant 3 mois

Les cycles suivant, si tu as besoin d’échanger sur un graphique ou un point en particulier : je suis la !

A

Vive l'autonomie !

3 mois après la fin de la formation, nous faisons un point, et le cycle d’appren-tissage ce termine

La symtothermie – Sensiplan

Contacts

+33 (0)7 54 36 20 27

Montreuil 93 - Langon 33 - Perpignan 66

mathilde@amatsoukey.com