Une petite présentation

Mon parcours est à l’intersection de différents champs : Politique, Spirituel, Ecologique, Social, Transféminisme, Santé, différentes facettes d’une même réalité, qui se fécondent entre elles. Mon approche du soin se veut transparente, joyeuse, située (prenant en compte les rapports de dominations race/classe/genre) et en mouvement, avec au cœur une quête d’émancipation, de sens et de justice.

Je suis portée par la soif d’apprendre, de confronter mes apprentissages au réel, de les faire évoluer, de les transmettre et d’échanger. L’exercice est périlleux, il s’agit de s’éloigner des interprétations dogmatiques, partisanes ou binaires, et de ne pas remplacer une injonction par une autre. Remettre de la nuance et de la complexité dans les approches, tout en les mettant en pratique en toute simplicité…

Mon approche du soin est une continuité de mon rapport au monde : réenchanter et subversif

Une plante médicinale n’est pas une superposition de principes actif, à but utilitariste, mais un être à part entière, qui se révèle si l’on prend le temps de rentrer en relation.

Prendre soin de soi et se reconnecter à son corps, est une démarche individuelle essentielle mais qui m’intéresse surtout dans la perspective d’un va et vient pour se reconnecter aux autres et aux mondes. Pour retrouver du sens. Pour retrouver notre profondeur.Pas comme un moteur individualiste qui nous rendrait toujours plus productif et exploitable, au service de la modernité marchande, mais comme un élan pour en sortir et proposer d’autres options radicalement différentes.

A travers la santé communautaire et la médecine intégrative, je m’inscris dans une approche intersectionnelle, solidaire et inclusive. 

La médecine intégrative vise à allier le meilleur de la médecine dites conventionnelle et le meilleur des médecines dites complémentaires. Ce sont différentes méthodes qui n’interviennent pas au même moment ou sur les mêmes problématiques.

Tout n’est pas à jeter dans la médecine dites conventionnelle et tout n’est pas à prendre dans la médecine dites douce. Entre les deux, il y a une multitudes d’interstices et on s’en rend bien compte sur le terrain.
Peut-être serait-il temps de pouvoir disposer du plus d’outils possibles (pas seulement ceux avec lesquels nous sommes familiers), et d’ouvrir le champ des possibles. Ensuite chacun-e-s pourra se saisir pleinement de son autonomie et de sa liberté de choix, et choisir la-les options qui conviennent le mieux à la situation donnée.

« Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul,
les humains s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde » Paulo Freire

Nous sommes tou-te-s potentiellement des passeureuses d’outils, de savoirs, d’expériences, qui vont ensuite se transformer et évoluer au contact de chacun-ne-s.
Il s’agit de rester humble, de rester curieux et ouvert et d’accepter de faire évoluer ses pratiques et ses points de vue, en gardant une exigence critique. C’est dans ce cadre d’échange, de bienveillance, d’écoute active, que le changement s’opère, et que l’accompagnent prend tous son sens.

Herboriste, je suis diplômée de l’Ecole des Plantes de Paris, et je suis actuellement un CS Production de Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinale (CFPAM Rivesaltes), j’ai également suivi les formations de Christophe Bernard, herbaliste (www.altheaprovence.com), et de Claire Bonnet, herboriste et ethnobotaniste, qui m’a transmis l’étincelle (www.clairebonnet.fr). 

Je pratique la méthode de symptothermie SENSIPLAN depuis plus de 7ans, et je suis devenu formatrice (diplômée par le PFN en Belgique www.symptothermie.info) pour pouvoir la transmettre à mon tour.  

Militante au sein de l’association Aides (lutte contre le VIH et les Hépatites www.aides.org), je suis formée à mener des entretiens de Santé Sexuelle, de Prévention et Réductions Des Risques (dont CPP) et au dépistage TROD du VIH/Hépatite C/B, dans une approche de Santé Communautaire (démarche participative ou les personnes concernées sont impliquées et décident ce qui leur conviens le mieux. Les professionnels sont à leur service et pas en position dominante de « sachant »). J’y ai appris à aborder l’entretien (d’après le travail de Carl R. Rogers) en me basant sur différentes postures : la congruence, un regard positif inconditionnel et non jugeant, une écoute active, et la volonté de redonner le pouvoir à la personne qui me partage son vécu. 

Contacts

+33 (0)7 54 36 20 27

Montreuil 93 - Langon 33 - Perpignan 66

mathilde@amatsoukey.com